Installer des défibrillateurs près des lieux de culte pour sauver des vies

Le week-end dernier, j’étais invité à un baptême dans le Nord de la France. Le soleil était au rendez-vous et tout était parfait, de la cérémonie au lieu de réception en passant par le repas. Et à l’église, j’ai eu la bonne surprise de découvrir qu’à proximité de l’entrée se trouvait un défibrillateur. Après la cérémonie, je suis allé questionner le prêtre à ce sujet car c’était la première fois que j’en voyais un à cet endroit-là. En discutant avec lui, j’ai appris qu’il s’agissait d’un don fait à la paroisse suite au décès d’un homme survenu pendant une messe.

Une bonne idée que l’on devrait généraliser

Le prêtre m’a expliqué avoir été très triste de ne pas avoir eu ce dispositif médical quand un de ses fidèles a eu un arrêt cardiaque durant la messe. Même si une personne a appelé ses secours aussitôt et réalisé un massage, cela n’a pas suffi. Et il regrettait vraiment de ne pas avoir pensé à installer un défibrillateur. Aujourd’hui, grâce au don d’un fidèle, proche de la victime, il en possède un et a appris à s’en servir en suivant une formation. Et je pense que ce serait bien d’équiper les lieux de cultes de DAE car un arrêt cardiaque peut survenir n’importe où, même pendant un office religieux. C’est d’ailleurs arrivé récemment à un prêtre qui n’a malheureusement pas pu revenir à lui…

Des appareils qui peuvent être loués ou achetés

Je suis parfaitement conscient du coût d’un défibrillateur. Pour une paroisse, il est quasiment impossible de pouvoir en acheter un. Cependant, il existe d’autres solutions. Outre les dons de DAE, qui sont assez rares, il est possible de louer ce dispositif. Et peut-être qu’il faudrait réfléchir à un moyen pour permettre aux lieux de culte d’en avoir un à disposition, sans que l’aspect financier soit un frein. D’autant que cela concerne tout le monde, car on peut avoir un problème cardiaque en pleine rue, sans forcément se rendre à un office religieux et avoir besoin de recevoir une défibrillation.

Laisser une réponse

*

Qui je suis…

Comme le nom de ce blog l'indique, je m'appelle Nicolas Bernardi, je suis un travailleur à temps plein et un féru d'actualités à temps partiel !

Bonne visite sur mon blog !